Dans ce deuxième article d’une série de trois, nous découvrons comment la « transition électrique » du site Borden chez Porcupine Gold Mines a eu des effets positifs sur les besoins de ventilation et de chauffage de l’air dans la mine. Le projet de transition électrique force une remise en question de plusieurs facettes de l’activité minière (comprenant notamment l’élimination des canalisations souterraines d’air comprimé) et des stratégies d’intervention d’urgence.

L’outillage d’extraction minière comprend généralement un mélange d’outils mécaniques et pneumatiques, incluant notamment des marteaux perforateurs sur béquille et des perforatrices ascendantes. Plusieurs engins mécaniques (par ex., des boulonneuses) peuvent maintenant être télécommandés, ce qui permet à l’opérateur de demeurer à distance des dangers. Les outils portés par les travailleurs exigent des raccordements encombrants aux réseaux d’eau et d’air comprimé. En outre, ils sont lourds, ce qui les rend difficiles à manœuvrer et augmente le risque de lésions musculosquelettiques. Les canalisations souterraines d’air comprimé et d’eau présentent aussi des risques de vieillissement et de dégradation par l’environnement souterrain (des vannes défectueuses sur des canalisations d’air comprimé ont déjà causé des accidents graves dans l’industrie minière).

Soucieuse de la sécurité des travailleurs, la direction de Borden a banni l’utilisation des marteaux perforateurs sur béquille et des perforatrices ascendantes, des outils pneumatiques portés particulièrement lourds. Par ailleurs, les pompes pneumatiques de type « sandpiper » sont aussi d’importants utilisateurs d’air comprimé. Ces pompes sont faciles à utiliser, très compactes et extrêmement résistantes. À Borden, une pompe électrique sur plateforme a été spécialement conçue pour remplacer ces sandpipers. L’élimination des principaux utilisateurs d’air comprimé permet aussi d’éliminer la nécessité de maintenir une grosse infrastructure d’air comprimé, avec des compresseurs, des canalisations, des collecteurs et des flexibles partout dans la mine. Des compresseurs portatifs seront disponibles sur le site au cas où de l’air comprimé serait nécessaire pour des travaux de construction sous terre.

L’air comprimé peut aussi servir de source auxiliaire d’air respirable en cas d’incendie ou d’une autre urgence sous terre. L’équipe de secouristes de Borden a mis au point une stratégie pour ces situations où aucun réseau d’air comprimé n’est disponible. John « JY » Young, surintendant de santé-sécurité et environnement explique cette nouvelle stratégie : « Chaque travailleur souterrain recevra un « autosauveteur » avec une formation appropriée. Cet appareil portatif offre une source d’oxygène d’urgence utile lorsque l’air ambiant est trop pauvre en oxygène ou lorsqu’il est contaminé par des gaz toxiques (par ex., monoxyde de carbone). La mine sera équipée de stations de recharge permettant aux utilisateurs de compléter leur réserve lorsqu’ils se dirigent vers les refuges. Notre plan d’urgence est le fruit de plusieurs mois d’efforts d’une équipe multidisciplinaire qui a soigneusement analysé de nombreux scénarios. Je suis fier d’affirmer que nous n’avons fait aucun compromis de sécurité et que Borden sera l’une des mines les plus sécuritaires pour les travailleurs dans le monde. »

S’inscrire

S’inscrire pour recevoir les mises à jour du blogue