Dans ce premier article d’une série de trois, nous découvrons comment la « transition électrique » du site Borden chez Porcupine Gold Mines a des effets positifs sur les besoins de ventilation et de chauffage de l’air dans la mine. Le projet de transition électrique force une remise en question de plusieurs facettes de l’activité minière (comprenant notamment l’élimination des canalisations souterraines d’air comprimé) et des stratégies d’intervention d’urgence.

La santé-sécurité des travailleurs est primordiale chez Goldcorp et les considérations de qualité de l’air sont toujours prioritaires dans les opérations souterraines. Des ventilateurs, des conduites d’air et des infrastructures d’aspiration d’air frais sont nécessaires pour faire circuler de l’air frais dans les installations, ainsi que pour garantir la sécurité, la santé et le confort des travailleurs sous terre. Cependant, à mesure que l’extraction minière gagne en profondeur, les coûts augmentent et il faut plus d’énergie pour faire circuler de l’air de bonne qualité.

Afin de conserver l’énergie et contrôler les coûts sans nuire à la sécurité des travailleurs ni à la qualité de l’air, le site Borden a mis en place un système de ventilation sur demande (VSD). La quantité d’énergie transmise aux ventilateurs est régie par le débit d’air, lequel est lui-même déterminé par les caractéristiques des lieux de travail, les équipements utilisés et le nombre de personnes présentes. La VSD permet à une mine de régler automatiquement la ventilation souterraine à partir d’un ordinateur située en surface.

Ce système est évidemment dépendant de la qualité de l’infrastructure informatique. Le site Borden a choisi d’utiliser des câbles coaxiaux accompagnés en parallèle de câbles à fibre optique reliés à la surface. Les câbles coaxiaux sont parfaits pour les environnements souterrains : ils sont peu coûteux et faciles à entretenir, ce qui constitue un gros avantage dans les espaces proches des zones de dynamitage où circulent de nombreux engins mobiles.

Le système VSD détermine automatiquement les besoins de ventilation dans chaque espace et fournit l’air frais nécessaire. Le système prend ses décisions à partir de données reçues de capteurs souterrains de qualité/température de l’air et de détection d’engins/travailleurs. Un tel système réduit considérablement la quantité d’énergie consommée par les ventilateurs. En outre, les coûts d’entretien des ventilateurs diminuent, car ils ne fonctionnent plus en continu s’il n’existe pas de besoin correspondant.

Le point commun entre les équipements électriques à batterie et la VSD, c’est la nécessité d’une infrastructure de communication solide et fiable. On sait que toutes les sources d’énergie comportent des risques. Dans le cas des batteries, ce risque se situe au niveau de l’intégrité des batteries. Pour gérer les risques associés aux batteries, des capteurs surveillent continuellement la température et la tension des batteries afin de rapidement détecter les anomalies pouvant être révélatrices de problèmes. Le réseau de communication de ces capteurs peut aussi être utilisé à diverses fins, comme la détection de proximité, la VSD, les opérations d’étiquetage/suivi et de façon générale, à la transformation de Borden en mine numérique.

Outre la réduction significative des besoins et des coûts de ventilation, l’élimination des engins diesel affecte aussi la configuration technique de la mine elle-même. Maarten van Koppen, ingénieur de projet senior, explique : « Les galeries sont maintenant plus étroites, car les canalisations de ventilation sont plus petites et le nombre de ventilateurs auxiliaires a été réduit de moitié, voire plus. De plus, nous avons évité la nécessité d’aménager une cheminée d’air de retour dans la mine, laquelle aurait sûrement été très visible depuis le lac en hiver, à cause des vapeurs de condensation. L’équipe de conception technique de ce projet fait de gros efforts pour que les activités de Borden ne soient pas trop visibles au niveau de nos voisins sur le lac, ce qui nous apporte en plus de belles réductions de coûts. »

S’inscrire

S’inscrire pour recevoir les mises à jour du blogue