Chez Goldcorp, nous sommes fiers d’avoir des équipes de sauvetage minier et de secourisme d’urgence en surface qui sont très entraînées dans nos opérations minières, et prêtes à faire face à toutes les urgences qui pourraient se présenter. Heureusement, les urgences restent rares, mais en même temps, comment faire pour que nos équipes d’intervention restent au meilleur de leur forme si elles ne sont presque jamais sollicitées?

Bien que chaque secouriste minier suive régulièrement une formation pour rester prêt, beaucoup ont l’impression qu’il serait bien qu’ils se réunissent régulièrement lors d’un événement organisé et dédié qui viserait à promouvoir le partage des connaissances et l’amélioration des compétences. C’est à ces fins que le sommet du sauvetage minier de Goldcorp a été développé afin de maintenir les compétences des secouristes à jour avec des exercices de formation réalistes spécialisés qui testent chaque participant.

« L’idée est venue des rencontres entre des équipes expérimentées sur nos sites opérationnels existants avec des équipes de sites plus récents de l’organisation pour aider à les former », déclare Paul Magny, responsable de la santé et de la sécurité au projet Coffee de Goldcorp et président du comité d’organisation du sommet. « C’est l’occasion pour Goldcorp de réunir les secouristes de tous nos sites et de leur fournir une formation solide avec laquelle ils pourront rentrer sur leurs sites et qu’ils pourront partager avec leurs équipiers. »

L’événement de cette année à eu lieu fin juillet à Gravenhurst, Ontario. Quatre-vingt-cinq secouristes venant des sites de Goldcorp au Canada, au Mexique et en Amérique du Sud ont passé la semaine à perfectionner leurs compétences et à accumuler des connaissances lors de différents séminaires, présentations, ateliers et sessions de groupe. Ensemble, ils ont joué des scénarios réalistes d’intervention avec notamment les premiers secours, le sauvetage par câble à angle élevé, la recherche et le secourisme en cas de faible visibilité, le sauvetage en espace confiné, une formation aux équipements spécialisés, l’auto-désincarcération, la lutte contre les incendies, le déraillement d’un train, le sauvetage dans une mine souterraine, et nouveauté de cette année, la désincarcération dans un avion.

Après avoir terminé le scénario de désincarcération dans un avion, un participant, Marc Charron, le coordinateur de l’équipe d’intervention d’urgence de la mine d’or Porcupine, a déclaré : « C’est un exercice qui était vraiment particulier pour moi. Une situation d’urgence avec un avion est vraisemblable pour Goldcorp car nous avons des opérations où nos employés arrivent sur le site par avion. Si quelque chose se produit, grâce à cette formation, les secouristes seront préparés et équipés pour intervenir si nécessaire. »

Lors du sommet, les équipes étaient intentionnellement formées en mélangeant les personnes des différents sites afin d’encourager le partage et le réseautage. Vingt-deux interprètes étaient aussi présents pour aider avec les traductions. Cependant, à mesure que la semaine progressait, les interprètes étaient de moins en moins sollicités, car les équipes avaient trouvé d’autres façons de communiquer efficacement. L’ambiance du sommet était axée sur la formation et la construction d’équipe plutôt que sur un esprit de compétition, et les opportunités de réseautage ont eu un impact durable. « Les amitiés qui se sont développées ainsi que les niveaux d’énergie étaient incroyables, et la participation a été très forte », a ajouté Paul Magny.

Malgré les événements à haut risque qui se produisent quotidiennement, aucun incident n’a été à déplorer pendant toute la durée du sommet du sauvetage minier. « C’était très contrôlé et l’approche a été pleine de tact grâce à une bonne évaluation des risques », a conclu Peter Calnan, vice-président de la sécurité et de la santé. « Tout a été fait pour assurer la sécurité de nos employés, l’engagement pour la sécurité a été incessant. »

S’inscrire

S’inscrire pour recevoir les mises à jour du blogue