Les leaders des secteurs de l’exploitation minière, de la technologie, et du capital de risque sélectionneront la prochaine grande idée admissible à un investissement de 1 million de dollars américains.

Goldcorp est heureuse d’annoncer les cinq « requins » juges du défi #DisruptMining, un événement créé pour encourager les esprits novateurs de tous les secteurs à collaborer et à trouver plus rapidement des solutions aux principaux défis du secteur minier et des perspectives connexes, sachant que ce secteur est réputé pour la lenteur de ses innovations.

L’événement offre l’occasion de présenter des technologies et idées exponentielles devant un auditoire de plus de mille leaders industriels. Un panel mondial de leaders représentant les secteurs de l’exploitation minière, de la technologie et du capital de risque choisira trois finalistes qui pourront négocier un investissement de 1 million de dollars américains dans leur technologie, entreprise ou idée.

POINTS SAILLANTS :

  • Les finalistes présenteront leur technologie ou idée perturbatrice à la façon de l’émission « shark-tank » aux juges suivants :
    • Blanca Treviño, présidente et directrice générale, Softtek et membre du conseil d’administration de Goldcorp
    • George Salamis, président et directeur général, Integra Resources
    • Rob McEwen, fondateur et directeur général, McEwen Mining
    • Veronica Knott, étudiante en génie minier de l’Université de Colombie-Britannique et gagnante de la Médaille d’or des étudiants en génie 2017
    • Wal van Lierop, président et directeur général, Chrysalix Venture Capital
  • Le défi d’accélération de l’innovation #DisruptMining aura lieu le 4 mars 2018 à Toronto et les candidatures seront acceptées du 2 au 16 janvier 2018. Pour en savoir plus, consulter le site Web de #DisruptMining à disruptmining.com.

 LES JUGES :

Blanca Treviño, présidente et directrice générale de Softtek, la première société de services de technologie de l’information en Amérique latine et membre du conseil d’administration de Goldcorp.  Nommée une des dix femmes les plus puissantes du Mexique et grandement réputée comme une dirigeante ayant une grande influence en Amérique latine, Blanca est souvent invitée à prendre la parole lors de forums mondiaux sur l’entrepreneuriat, les TI et le rôle des femmes dans les affaires. En plus de siéger au conseil d’administration de Goldcorp, Blanca est membre du conseil de Walmart Mexico et membre indépendante du conseil de la Comisión Federal de Electricidad (CFE), l’organisme gouvernemental mexicain responsable du réseau électrique national.

George Salamis, président et directeur général d’Integra Resources et ancien président directeur d’Integra Gold, dont il a dirigé la ruée vers l’or en 2016. Il a aussi codirigé le défi #DisruptMining en compagnie de Goldcorp l’an dernier.  Integra Gold fut un pionnier dans l’adoption de l’intelligence artificielle pour identifier des cibles d’exploration aurifère de valeur.  Selon M. Salamis, « L’industrie minière doit accueillir les idées nouvelles et radicales.  Après avoir fait la même chose des décennies durant tout en s’attendant à des résultats différents, les mines doivent tenir compte des perspectives qu’offre la perturbation. »

Rob McEwen, fondateur et directeur général de McEwen Mining, ancien directeur général de Goldcorp.  Rob a lancé le concours d’exploration participative d’origine « Goldcorp Challenge » en 2000, lequel a donné lieu à la découverte de plus de 6 milliards de dollars américains d’or dans le district de Red Lake.  Rob n’a jamais eu peur de remettre les conventions en question durant sa carrière.  « Rangez-vous dans la file et vous arriverez au bout en même temps que la personne devant vous », dit M. McEwen. « Je surveille de près ce que les entreprises comme Amazon, Airbnb et Uber font, traversant les frontières industrielles très rapidement. Nous sommes les témoins d’une invasion des secteurs par des entreprises qui apparaissent soudainement et j’attends que cela arrive au secteur minier. Nous devons toujours avoir les yeux et l’esprit ouverts. Le défi #DisruptMining permet à notre secteur d’accueillir les nouvelles technologies et de faire des expériences plus rapidement. Chapeau à Goldcorp pour son engagement envers l’accélération de l’innovation au profit de notre secteur tout entier. »

Veronica Knott, étudiante en génie minier à l’Université de Colombie-Britannique et gagnante de la Médaille d’or des étudiants en génie de 2017 pour ses initiatives visant à faire du génie un secteur plus inclusif et diversifié.  « Pour qu’il y ait changement, il faut être prêt à investir du temps et des efforts, et être prêt à échouer et à accepter les critiques », affirme Mme Knott. « En éliminant rapidement les idées et en intégrant les apprentissages sur-le-champ, on se rapproche de plus en plus d’une percée qui fera vraiment une différence. »

Wal van Lierop, président et directeur général de Chrysalix Venture Capital, une société de capital de risque qui édifie, encadre et connecte des entreprises à forte croissance, présentant l’innovation perturbatrice aux plus grands secteurs mondiaux en se concentrant sur les domaines où la technologie s’allie à la science physique. La société est soutenue par plus de 20 investisseurs financiers et de valeurs de premier ordre mondiaux. Elle a été nommée « Investisseur financier de l’année » lors de la remise des prix Global Cleantech 100 Awards de 2017. Elle investit notamment dans les technologies de pointe, dont l’impression d’acier 3D, l’infrastructure de recharge de véhicule électrique, la vapeur solaire sans émissions, l’exploitation minière intelligente et la fusion nucléaire. Van Lierop est un défenseur du programme d’innovation du gouvernement canadien visant à faire du pays le premier créateur et exportateur d’innovations industrielles durables, transformant ainsi les secteurs miniers, des hydrocarbures et de la foresterie plutôt que d’abandonner ces sources de prospérité nationale.

À PROPOS DE #DisruptMining

Lors d’un événement devant public qui aura lieu le 4 mars 2018 durant la conférence annuelle de la Developers Association of Canada (PDAC), trois finalistes auront l’occasion de négocier un investissement de 1 million de dollars américains pour une validation de concept dans une des mines de Goldcorp ou un investissement direct dans les technologies gagnantes.1 Le défi #DisruptMining veut solliciter l’innovation dans les catégories suivantes :

  1. Alimentation à long terme du pipeline des métaux
  2. Hausse de la productivité, du rendement et de l’automatisation
  3. Amélioration de la sécurité
  4. Réduction de l’empreinte environnementale
  5. Promotion de marchés ouverts et transparents
  6. Catégorie « rebelle »

Les novateurs qui souhaitent présenter leur idée lors de l’exposition #DisruptMining et de l’événement de type « shark-tank » doivent soumettre leur candidature en ligne à l’adresse www.disruptingmining.com. Les candidatures seront acceptées du 2 janvier 2018 à 0 h 01 HNP/3 h 01 HNE au 16 janvier 2018 à 20 h 59 HNP/23 h 59 HNE. Les candidatures en retard ne seront pas acceptées. Les demi-finalistes pourront présenter leur technologie lors d’une exposition sur l’innovation qui précédera l’événement devant public.

Toutes les recettes de l’événement #DisruptMining de clôture seront investies dans l’avenir du secteur minier sous forme de bourses pour l’innovation.

Mise en garde concernant les déclarations prévisionnelles

Le présent document contient des déclarations prévisionnelles, notamment l’horaire et la date de clôture de l’exposition #DisruptMining et de l’événement devant public. En rédigeant ces déclarations, Goldcorp a utilisé des facteurs et présomptions basés sur les croyances actuelles de Goldcorp, ainsi que sur d’autres compilées par elles et de l’information actuellement à sa disposition, dont le fait que Goldcorp est en mesure de réaliser le défi en vertu des conditions décrites précédemment. Même si Goldcorp juge que ces présomptions sont raisonnables en fonction de l’information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s’avérer incorrectes. Les déclarations prévisionnelles sont donc assujetties à plusieurs risques, incertitudes et autres facteurs pouvant faire fortement varier les résultats formels ou implicites inclus dans lesdites déclarations prévisionnelles. Ces facteurs de risque incluent notamment ceux décrits dans ses dossiers de déclarations continues, dont son plus récent rapport de gestion. Les lecteurs ne doivent donc pas placer une confiance excessive dans les déclarations prévisionnelles. Goldcorp n’a pas l’intention d’actualiser ou de revoir toute déclaration prévisionnelle à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, et elle révoque toute intention ou obligation de le faire sauf si la loi l’exige.

1 L’investissement n’est pas garanti et/ou il pourrait être affecté à deux des trois finalistes ou plus. Le montant exact de l’investissement sera, le cas échéant, établi à l’entière discrétion de Goldcorp et assujetti à l’atteinte des critères de diligence raisonnable en vigueur.

 

S’inscrire

S’inscrire pour recevoir les mises à jour du blogue