Chez Goldcorp, nous nous engageons à agir de manière éthique et à respecter toutes nos parties prenantes, partout où nous menons nos activités. Ce principe est aussi important dans le nord du Canada que dans notre mine Marlin du Guatemala, où notre entreprise travaille proactivement à la défense des droits de l’homme depuis près de 10 ans. En 2008, Goldcorp a commandé une évaluation des droits de l’homme (Human Rights Assessment, HRA) auprès d’un tiers. L’objectif principal était de fournir une évaluation indépendante des impacts potentiels des opérations de la mine Marlin sur les droits de l’homme. Les réponses de Goldcorp aux recommandations de l’évaluation sont disponibles sur le site Internet de l’entreprise.

Au fil des années, nous avons fourni des informations concernant les éléments essentiels liés à la fermeture (notamment les conditions financières concernées) pour garantir que la fermeture se déroule comme il se doit, et pour prévenir les impacts à long terme sur les communautés environnantes. La planification efficace de la fermeture de Marlin a également inclus un travail visant à limiter les difficultés socio-économiques qui résultent d’une fermeture de mine. À la demande des parties prenantes (et en comprenant le besoin de communiquer ouvertement avec les nombreuses parties prenantes concernant ces plans et les réussites et difficultés en cours), Goldcorp a accepté d’entreprendre un examen de l’état de la mise en œuvre des engagements pris suite à l’évaluation HRA. Le rapport commandé par Goldcorp est disponible ici.

La fin des opérations est un bon moment pour évaluer notre performance, et, si nécessaire, réaligner nos objectifs avant de commencer cette nouvelle phase du cycle de la mine, afin de garantir que le respect des droits de l’homme demeure une partie intégrante des activités de fermeture de la mine. Nous tenons également à reconnaître l’importance de la transparence à toutes les étapes de nos opérations, y compris la fermeture.

Aperçu du plan de fermeture de Marlin

Au cours de sa phase d’exploitation, Marlin a investi plus de 130 millions de dollars américains dans des projets environnementaux, dont l’évacuateur de crue primé, le système de filtration des retenues, le remblayage de puits, et les activités de réhabilitation et de reforestation progressives, en prévision de la fermeture. Goldcorp a également volontairement établi un cautionnement de fermeture de 29,7 millions de dollars américains avec le gouvernement du Guatemala en 2012. De plus, ce cautionnement est soutenu par l’approbation de Goldcorp d’un projet de 75 millions de dollars américains pour réhabiliter la propriété de Marlin après la période de réhabilitation progressive qui débute en 2017.

Bien que le graphique ci-dessous illustre les étapes essentielles de 2017 à 2026, la planification de la fermeture a été intégrée dans les opérations de Marlin depuis plusieurs années. Le projet de réhabilitation progressive du puits de Marlin a débuté en 2012 et a permis de remettre plus de trois millions de mètres cubes de résidus filtrés et de déchets rocheux dans le puits. Il s’agit de la meilleure solution à l’heure actuelle pour avoir un paysage stable et neutre d’un point de vue environnemental. En décembre 2015, le remblayage du puits principal a été terminé et la couverture du mur du puits a débuté en 2016 pour se terminer en 2017.

Au-delà de ces activités, les activités de fermeture de Marlin incluront les objectifs suivants :

  • Re-végétalisation du puits ouvert, de l’installation de gestion des résidus et de toutes les zones perturbées
  • Retrait de l’infrastructure (y compris l’usine, les bâtiments et les installations liées)
  • Réhabilitation des routes et clairières non essentielles
  • Renforcement de la Fondation Sierra Madre (la Fondation), y compris avec la réalisation d’un test de différents projets agro-commerciaux qui fournissent des sources de revenus fiables pour financer durablement les travaux de la Fondation
  • Transfert de terrains en dehors de la Fondation
  • Surveillance et entretien du site jusqu’en 2026

Assurer le suivi et penser à l’avenir

L’eau est l’une des préoccupations principales des parties prenantes dans le cycle de vie de la mine Marlin, et plus particulièrement, l’accès à l’eau potable. Goldcorp reconnaît que l’accès à de l’eau propre est un droit de l’homme, et l’engagement de Marlin pour soutenir des programmes qui améliorent l’accès à l’eau a pris de nombreuses formes. Goldcorp a notamment participé à la livraison d’eau auprès des communautés bien en dehors de la zone d’influence directe de la mine, ce qui a eu pour conséquence la construction de sept systèmes d’eau potable. Au cours de la phase de fermeture de la mine, Marlin apportera son soutien financier et technique pour terminer l’installation des systèmes d’eau dans les communautés d’Escupijá, Sipacapa, Canoj et San Isidro Setivá. La mine a travaillé avec les conseils de développement locaux (COCODE) pour créer des commissions de la gestion de l’eau qui soutiennent et gèrent les infrastructures de l’eau, qui sont essentielles pour la durabilité sur le long terme des projets de gestion de l’eau, et qui, après l’investissement initial et la construction, seront entièrement gérées et entretenues par les communautés elles-mêmes. Le gouvernement du Guatemala s’est engagé à fournir des infrastructures d’eau potable dans la région et se concentre actuellement sur sept communautés supplémentaires qui se trouvent en amont de la mine. Au-delà ce ces projets, la surveillance continue de l’eau sur le site se poursuivra jusqu’à 2026. La surveillance permettra de garantir que le site a le rendement attendu. La Fondation prendra la responsabilité des activités d’entretien et de surveillance avec l’arrivée à échéance du site fermé. Il est prévu que le site soit physiquement et chimiquement durable bien avant que la période de surveillance ne se termine.

Enfin, pendant la transition entre les opérations et la fermeture, nous continuerons d’évaluer les opportunités pour maintenir des avantages économiques, à la fois pour la Fondation et pour les communautés environnantes. La Fondation examinera et développera les opportunités économiques au-delà des fleurs inaugurales, troupeaux et produits actuellement récoltés dans le cadre de différents projets de production.

Même si la plupart des infrastructures physiques du site seront retirées, il existe une possibilité d’utiliser certaines des infrastructures essentielles, comme des bâtiments, pour un usage futur. De nombreuses entreprises et opportunités institutionnelles et entrepreunariales continueront à être examinées, et beaucoup d’entre elles pourront permettre de créer des emplois et/ou des opportunités futures pour la Fondation et les communautés. Au-delà de ces opportunités, les énergies renouvelables, comme l’éolien, le solaire et la biomasse, sont en train d’être examinées et évaluées en vue d’investissements potentiels. Ces technologies durables ont la capacité de fournir des emplois durables, ainsi que de l’investissement et de l’énergie à la Fondation et aux communautés pendant longtemps tout en venant compléter d’autres initiatives.

Pour plus d’informations concernant l’engagement de Goldcorp pour le développement durable, consultez notre rapport 2016 sur le développement durable

S’inscrire

S’inscrire pour recevoir les mises à jour du blogue