« Lorsque les jeunes filles de la 5e année s’enthousiasment pour l’étude des roches, vous savez que vous avez fait quelque chose de bon. »

La semaine dernière, nous avons présenté les faits récents concernant les partenariats dans le domaine de l’enseignement que Goldcorp entretient au Mexique. Cette semaine, nous vous présentons un programme de sensibilisation que nous parrainons en Ontario, au Canada.

Pouvez-vous dire quelle est la différence entre l’or véritable et la pyrite, ou l’or des fous? Grâce au programme en sciences de la Terre Mining Matters intitulé « Mining Rocks », de plus en plus de jeunes de 8 à 20 ans vivant dans les collectivités proches des sites d’activités de Goldcorp, en Ontario, peuvent le faire. À travers des visites sur le terrain, des activités pratiques et des programmes éducatifs uniques, les jeunes découvrent les roches, les minéraux, les métaux, l’extraction minière, l’industrie minière et les perspectives d’emploi qui s’offrent à eux dans ce secteur. Cette année, Goldcorp a parrainé quatre programmes Mining Rocks dans les collectivités suivantes : la Première Nation de Wabauskang et la Première Nation du Lac Seul, près des mines aurifères de Red Lake, la Première Nation de Mishkeegogamang et les collectivités du Lac Pickle, près de la mine Musselwhite et à Timmins, où se trouvent les mines aurifères Porcupine. Les employés des trois sites miniers de Goldcorp ont participé activement aux activités en organisant des visites guidées des sites et en animant des discussions sur les carrières.

Au début du mois de septembre, Bronwyn Gorsline, coordonnatrice de la responsabilité sociale d’entreprise de Goldcorp pour le Canada et les États-Unis, a participé pour la première fois à un programme des sciences de la Terre Mining Rocks au Lac Pickle. « J’ai saisi l’occasion qui se présentait à moi de participer à ce programme. On ne soulignera jamais assez l’importance d’inciter les jeunes à participer à des programmes axés sur l’enseignement et les perspectives de carrières », soutient Gorsline.

L’extraction de copeaux polymétalliques sur des biscuits (« Polymetallic Cookie Mining ») est, de toutes les activités du programme, la favorite de Gorsline. Dans cette activité, tous les participants se voient remettre un petit montant d’argent factice pour acheter leur « mine » (un biscuit à brisures de chocolat arc-en-ciel) et leur « équipement » (un cure-dent ou un trombone). Sur du papier quadrillé, les jeunes apprentis mineurs retirent avec soin les brisures de chocolat de leurs biscuits. Chaque couleur de brisures représente une ressource différente ayant des valeurs différentes, comme l’or, le fer et le zinc, par exemple. L’activité est chronométrée et les participants doivent payer les frais d’exploitation de leur mine en fonction de la période pendant laquelle leur mine a été en activité. Lorsque le temps est écoulé, les participants doivent tracer un cercle autour des miettes qu’ils ont produites. Ce cercle représente la zone qui doit être remise en état; les frais à payer varient en fonction de l’étendue de la zone qui doit être régénérée. À la fin de l’activité, les participants doivent calculer si leur mine a été rentable.

C’est un exercice amusant qui interpelle les participants. C’est une formidable leçon sur la restauration des sites et la sensibilisation à l’environnement. À la fin, la grande majorité des participants n’avait pas fait d’argent une fois les frais de restauration du terrain acquittés, ajoute-t-elle. C’était fascinant de voir le grand intérêt que les jeunes portaient à la géologie, à l’environnement et au cycle de vie de la mine.

Mon activité favorite, aujourd’hui, a été d’aller sur le terrain et de cartographier la zone », a déclaré un élève de 13 ans de la classe de 8e année du Lac Pickle. Un participant de 17 ans de la Première Nation de Wabauskang a dit : « Pour moi, c’est un programme fantastique parce qu’on apprend beaucoup de choses et c’est tellement passionnant qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Les séances Mining Rocks touchent également à des sujets comme les roches et les minéraux, les propriétés physiques des minéraux, les jeux d’association des minéraux, la structure du cristal, les types de roches, le cycle de vie des mines et les méthodes d’extraction minière. Les enseignants utilisent, pour ces leçons et ces activités, des échantillons de roches et de minéraux trouvés localement. Gorsline ajoute : « Les élèves étaient tellement passionnés par le fait que les échantillons provenaient de leur environnement qu’ils en ont ramassé eux-mêmes à la récréation. Lorsque les jeunes filles de la 5e année s’enthousiasment pour l’étude des roches, vous savez que vous avez fait quelque chose de bon ». Au cours du programme d’une semaine, les participants apprennent également à utiliser une boussole et un GPS.

Mining Matters met l’accent sur le parrainage continu que Goldcorp assure auprès des jeunes autochtones en ce qui a trait à l’enseignement des sciences de la Terre, et sur l’engagement de la société envers les collectivités. Ce partenariat est depuis plusieurs années la pierre angulaire de notre programme », précise Barbara Green Parker, directrice des programmes d’éducation et de sensibilisation des autochtones.

Terry Bursey, coordonnateur des affaires autochtones et communautaires, mines aurifères Red Lake de Goldcorp, commente : « C’est avec une grande fierté que Goldcorp parraine le programme Mining Matters qui a pour objectif d’enseigner la géologie et l’industrie minière aux jeunes autochtones et de leur présenter les perspectives d’emplois dans le domaine. Les programmes de ce type sont extrêmement importants pour établir de solides partenariats durables qui motivent les futurs cadres et employés et qui sensibilisent le public à nos activités. Les participants ont fait preuve d’un tel enthousiasme et d’une telle passion, c’était vraiment contagieux!

Nos élèves ne peuvent qu’approuver.

J’ai vraiment tout adoré et j’ai bien hâte que vous reveniez! », s’est exclamé un élève de 12 ans de la classe de 7e année du Lac Pickle.

Félicitations au programme Mining Matters, aux équipes de la responsabilité sociale d’entreprise de Goldcorp et à tous les participants à cette autre saison totalement réussie. Pour en savoir davantage sur Mining Matters, visitez le site Web au www.miningmatters.ca ou écrivez à l’adresse suivante :info@miningmatters.ca

S’inscrire

S’inscrire pour recevoir les mises à jour du blogue